Un Vignoble au cœur de La Provence

 

Le Château de Brégançon  se situe à Bormes-les-Mimosas, au coeur de l'aire des Côtes de Provence. Il s'étend sur 450 hectares dont 52 hectares sont dédiés à la culture de la vigne. Cette situation géographique confère une identité propre aux vins du Château de Brégançon. Le rosé représente une grande partie 60% de la  production,  30% de rouge et 10% de blanc .

 

Le Terroir

Les vignes du Château de Brégançon évoluent sur un sol majoritairement argilo-siliceux. Toutefois, quelques parcelles se trouvant près de la plage sont, elles, plantées sur un sol sableux. Certaines vignes, se trouvant sur la partie haute du domaine, bénéficient d'un sol schisteux.

La proximité immédiate de la mer influe beaucoup sur le caractère des vins du Château de Brégançon du fait des entrées maritimes apportant une note  iodée et une ventilation  . De plus, les températures hivernales et estivales sont atténuées, les précipitations sont faibles et la durée d'insolation importante. Toutes ces conditions permettent à la vigne de se développer dans un cadre idéal.

Les cépages plantés au Château de Brégançon sont les cépages typiques de La Provence. Nos rosés sont issus de l'assemblage  de Grenache,  Cinsault et Syrah. Ces cépages, hormis le Cinsault, sont également utilisés pour la production de vin rouge, auxquels sont parfois ajoutés le Mourvèdre et le Carignan. Nos vins blancs sont majoritairement issus du Rolle (également appelé Vermentino), du sémillon et de l'Ugni Blanc.

 

Méthode de vinification, typicité des vins de Provence

Les rosés sont issus d'un pressurage direct, par ce procédé nous évitons au maximum le passage de la couleur entre la peau du raisin et le jus du raisin ce qui nous permet d'obtenir des rosés très clairs. Le moût est ensuite vinifié dans des cuves thermo-régulées en inox. Lorsque la vinification est terminée, le maître de chai et l'oenologue dégustent chaque cuve et entament les assemblages des différents cépages qui constitueront les futures cuvées.

Les rosés représentent un peu plus de 60% de notre production, nous produisons en moyenne 115 000 bouteilles par an.

 

Les rouges sont issus de raisins à peaux rouges, ils subissent une macération pelliculaire qui consiste à faire macérer les peaux avec le jus. Ce procédé permet au jus de se colorer et ainsi devenir rouge, il varie entre 7 jours et 3 semaines. Une fois la fermentation alcoolique achevée, c'est la fermentation malo-lactique qui a lieu. Elle permet de faire baisser l'acidité du vin. Les vins sont ensuite élevés, en cuve pour certaines cuvées et en fûts de chêne pour la cuvée Prestige pendant 12 mois.

Les rouges représentent un peu plus de 30% de notre production, nous produisons en moyenne 40 000 bouteilles par an.

 

Pour les blancs, la méthode de vinification est sensiblement la même que pour les rosés. Toutefois, pour certains cépages le maître de chai effectue une macération pelliculaire, dans ce cas la macération permet de libérer les arômes contenus dans les peaux. Les raisins sont ensuite pressés puis placés en cuve de fermentation. Comme pour les rosés, les blancs sont assemblés pour créer les cuvées.

Les blancs représentent environ 10% de notre production, nous produisons en moyenne 20 000 bouteilles par an.

Etre Rappelé